[Analyse] « Helix », un double twist tortueux

Les séries B sont propices à un nombre mirobolant de twists, souvent tirés par les cheveux, d’ailleurs. Helix était donc une superbe occasion d’illustrer un article plus ancien de ce blog, consacré au twist et à ses dérives.

Lire la critique d’Helix, sur Scientas’Hic.

ATTENTION, cet article contient des SPOILERS dévoilant des évènements majeurs prenant place dans les derniers épisodes de la série. A lire en connaissance de cause !

Le cinéma et la télé sont vecteurs de beaucoup d’instants magiques. L’un d’eux est ce moment où vous ne pouvez retenir un « Bordel de cul de Dieu, ils m’ont bien eu ! J’aurais dû le deviner, il y avait plein d’indices ! » C’est ce moment où vous vous rendez compte que l’auteur avait préparé son coup avec minutie, et vous a mené à la baguette, tout en laissant suffisamment d’indices pour vous mettre la puce à l’oreille. C’est, à mes yeux, un « bon » twist. Et puis, vous vous en doutez, il y en a des « mauvais ». Ces notions de « bon » et de « mauvais » ne concernent pas le retournement de situation lui-même, mais plutôt la manière dont il est mis en place. Je pense aux twists non correctement préparés (qui s’apparentent dès lors plus à des deus ex machina) ou à ceux qui ne laissent aucun indice réellement exploitable pour que le spectateur puisse le deviner (ce que j’appelle, dans mon jargon, un manque de fair-play). Un autre type de « mauvais » twist est plus détestable encore, parce qu’il utilise des méthodes sournoises pour tromper le spectateur.

Helix- Hatake pose des bombes

Episode 11: Hatake pose les bombes…

Helix nous offre un cas hybride, avec le « double twist » des explosifs posés dans la base. Petit rappel des faits, en 2 temps. Nous sommes à l’épisode 11. Après avoir éliminé Constance Sutton, Hatake comprend qu’Ilaria va envoyer une armée en renfort. Il décide alors de truffer la base d’explosifs (hormis une pièce bunker), pour accueillir l’ennemi avec un feu d’artifice. Une télécommande permet l’explosion simultanée de tous les engins. Pendant ce temps, l’équipe du Dr. Farragut parvient à éradiquer le virus. Nous voici à la fin de l’épisode : nos héros doivent fuir dans le bunker, après s’être rendus compte qu’Ilaria n’envoyait pas une armée, mais le terrible (kof kof) « Faucille », assassin implacable, seulement accompagné de deux sbires. Hatake, terrifié, laisse à son fils adoptif le soin de tout faire sauter. Le bouton fatidique est pressé. Biip. Une seconde. Deux secondes. Re-Biip. Gros plans sur des explosifs, intacts, puis sur le visage de Farragut. Rien, pas de boum. Le Faucille passe alors une porte, à l’entrée de laquelle est collé un pain d’explosifs. L’une de ses complices l’arrache et, après un bref coup d’œil, lance un dédaigneux : « amateurs ». Les bombes n’ont pas fonctionné, et la réplique semble indiquer qu’elles ont été mal enclenchées. Indéniablement, c’est un coup de théâtre. Très mauvais de prime abord, puisqu’il semble être un deus ex machina contre les protagonistes. Pourtant, le spectateur découvre, lors de l’épisode final, qu’il n’y a pas eu de problème technique. C’est tout simplement Peter, le frère d’Alan, qui a volontairement remplacé la télécommande par une autre, défectueuse. La raison ? Il travaille depuis le début pour Ilaria. Il ne lui reste plus qu’à offrir la bonne télécommande au Faucille, qui s’en servira à son gré. C’est le deuxième twist, qui sert en même temps de résolution au premier.

Helix- Détonateur

…Mais son fils adoptif a beau presser le bouton, rien ne se passe!

Ce double twist est assez intéressant à étudier, parce qu’il crée dans un premier temps une frustration chez le spectateur : comment ne pas grincer des dents quand l’explication fournie à ce moment est qu’Hatake a mal préparé les explosifs ? C’est bien ce que le mot « amateurs » sous-entend. Celui-ci agit également comme une fausse piste, puisqu’il a pour but de clore l’évènement, et d’empêcher le spectateur de se poser des questions, du type : « Et si le piège avait été saboté ? Et si ces bombes avaient été mal placées intentionnellement par l’un ou l’autre personnage ? » Et c’est ce qui est absurde dans ce twist : pour empêcher le spectateur de s’engager sur la bonne voie, les scénaristes utilisent une fausse explication. Ce n’est pas un problème en soi, c’est même très courant et cela fait partie du jeu. Sauf qu’ici, la fausse explication conforte un (faux) deus ex machina, et est donc, source de frustration. Le pire est qu’une justification est nécessaire: imaginez votre réaction si l’épisode s’était achevé sans un mot ! Bref, cette séquence est un cul-de-sac que les scénaristes ont eux-mêmes construit! Bien entendu, la frustration est censée disparaitre avec la trahison de Peter, mais il faut pour cela attendre un épisode et demi. A ce moment-là de la série, les spectateurs ont plutôt tendance à assister au show jusqu’au bout, même s’il n’est plus à la hauteur mais, n’empêche, on peut légitimement se demander s’il n’y avait pas une autre solution, moins exaspérante. La réponse est oui, bien entendu et les scénaristes aguerris de cette série le savent très bien. Mais ce double twist offre l’avantage d’une mise en place simple et rapide, qui fournit également au Faucille, il ne faut pas l’oublier, un moyen pour détruire la base à lui tout seul.

Helix- Amateurs

Et voilà comment passer pour des branques! (Fin de l’épisode 11)

Et puis, il faut bien l’avouer, c’est une fausse piste efficace, dans laquelle on peut tomber facilement. C’est probablement la raison pour laquelle ce double twist a été conservé, là où d’autres solutions étaient envisageables. Comme transformer la surprise en suspense. Comment ? En montrant, par exemple, Peter échanger les détonateurs. Ou des mains, sans savoir à qui elles appartiennent. Bien entendu, les deux twists tombaient à l’eau, mais les scénaristes auraient pu, dès lors, jouer davantage avec la trahison de Peter, et lui attribuer d’autres actions. Mais ce n’est pas le style de la série, qui privilégie la quantité de surprises à la qualité du suspense.

Helix- Trahison de Peter

… Sauf que c’est Peter qui a échangé les télécommandes… Tout s’explique! (épisode 13)

Si vous êtes perspicace (ou un habitué de ce genre de film/ série), vous avez peut-être eu des soupçons, et peut-être avez-vous même correctement deviné ce qui allait se passer. Pour la perspicacité, j’ai passé mon tour. Pire, lors de ma première vision, probablement inattentif au moment crucial, j’ai eu l’impression que la réplique « amateurs » émanait du Faucille. Au moment où Peter révèle sa trahison, ma frustration a été encore plus grande. Mon erreur, « intéressante » pour notre analyse (et paf, le chat retombe toujours sur ses pattes!), illustre en effet un cas extrême (et qui existe pourtant), dans lequel l’auteur va jusqu’à l’incohérence pour tromper son public. Venant du Faucille, « amateurs » n’aurait aucun sens puisqu’il est au courant de ce qui est manigancé. Ce serait donc une réplique trompeuse adressée uniquement au spectateur. L’utilisation d’un tel procédé par un auteur est synonyme, pour ma part, d’un aller simple vers la poubelle pour son œuvre. On notera que les collègues du Faucille ne sont, à priori, pas au courant du plan de celui-ci, même si le doute est permis.

En fin de compte, ce double twist d’Helix tient la route. Néanmoins, il témoigne des twists tortueux typiques des séries B, et de la surenchère de ce genre d’œuvres, allant jusqu’à provoquer de la frustration chez le spectateur pour le surprendre. Un « faux » deus ex machina, même s’il joue contre les protagonistes, et même s’il est justifié après- coup, est, à mon sens, un exemple à ne jamais suivre.

Helix- Explosion de la base

Et badaboum, la base finit par sauter… mais pas comme le Dr Farragut et Hatake l’avaient prévu!

Nicolas

Liens complémentaires sur Scientas’Hic

Publicités

2 réflexions sur “[Analyse] « Helix », un double twist tortueux

  1. Pingback: [Série] « Helix  saison 1: Mystère dans la chambre blanche | «Scientas'Hic

  2. Pingback: Le twist final : la bonne idée devenue effet de mode | Scientas'Hic

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s