[Documentaire] « Les Aventuriers de l’art moderne »: dans l’intimité des artistes

Les artistes sont bizarres. Qu’ils soient peintres, poètes, romanciers, essayistes ou photographes, ils perçoivent souvent la réalité d’une autre façon et retranscrivent cette vision dans leurs œuvres. Mais comment sont-ils, dans l’intimité ? Comment nouent-ils des relations ? Comment vivent-ils leurs amours ? Voici les questions que se pose en six épisodes la série documentaire Les Aventuriers de l’art moderne.

Le saviez-vous ? Picasso, Max Jacob, Apollinaire, Modigliani, Louis Aragon, André Breton : ils se sont tous côtoyés à Paris, dans cette première moitié du XXIe siècle oh combien bouleversée et bouleversante. Ils ont même, pour certains, partagés logement et atelier. Ils ont aimé les mêmes femmes (à moins que celles-ci n’aient aimés les mêmes hommes !), dans ce monde artistique à la fois si petit et si grand. La série à suspense semblait déjà écrite, tant leurs interactions ont été riches et nombreuses. Les meilleurs scénaristes de séries américaines n’auraient pu faire mieux ! Passionnante, au point que la composante artistique n’occupe pas le devant de la scène. Etonnant non ?

Les aventuriers de l'art moderne réunionCe contenu, on le doit d’abord aux recherches de Dan Franck, romanisées dans son œuvre Le Temps des Bohèmes (en réalité, une trilogie). Ensuite, on doit la mise en images de cette série audacieuse à une jeune boite de production, Silex, qui a su trouver les réalisatrices adéquates : Pauline Gaillard, Valérie Loiseleux et Amélie Harrault. En effet, la dernière d’entre elle est justement l’auteure d’un court métrage intitulé Mademoiselle Kiki et les Montparnos, qui s’intéresse à la vie de « Kiki de Montparnasse », modèle, muse et amante d’artistes célèbres. Pour parler d’art, le trio a lui-même créé une œuvre dans laquelle certains artistes se seraient reconnus : Les Aventuriers de l’art moderne transcende le fond par la forme, via un mélange de techniques d’animation diverses, d’archives et d’extraits de films anciens. La transition entre ces formes d’images est bluffante, tant celles-ci semblent se répondre naturellement, malgré leur origine (formelle et temporelle) différente. La voix de la narratrice Amira Casar, chaleureuse invitation à suivre le récit, y contribue beaucoup également.

En ce qui concerne la narration, on peut néanmoins regretter l’absence d’introduction et de conclusion, la série couvrant la période 1900-1945 sans expliquer la raison de ce choix. Lorsque le dernier générique défile, on ne peut s’empêcher de se demander : pourquoi ? Et après ? La Seconde Guerre Mondiale marque-t-elle une rupture définitive avec les artistes suivis ? Picasso, l’un de fils rouge de la série, n’a pas droit à un mot d’adieu.Les aventuriers de l'art moderne enchère

N’empêche que, non content de passionner les férus d’art, qui ne verront plus ces artistes de la même façon, la série pourrait bien susciter la curiosité d’un public habituellement indifférent, en mettant en avant de fortes personnalités. Un fier service rendu à la cause de l’art !

NB : Arte propose une vision gratuite de la série sur son site jusqu’au 14 février. Aucune raison de ne pas mieux faire connaissance avec l’ami Pablo !

Les Aventuriers de l’art moderne sur le site d’Arte : http://sites.arte.tv/ladam/fr/les-aventuriers-de-lart-moderne-ladam

Les Aventuriers de l’art moderne 2015. Réalisateurs :  Amélie Harrault , Pauline Gaillard, Valérie Loiseleux. Scénariste : Dan Franck. Narratrice : Amira Casar. Musique: Pierre Adenot. Genre: série documentaire. Pays d’origine: Frane. Durée: 6×52’

Monsieur Scientas’Hic

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s