[Critique] Le Déchronologue: un bazar ordonné!

« Je suis le capitaine Henri villon, et je mourrai bientôt. Non, ne ricanez pas en lisant cette sentencieuse présentation. N’est-ce pas l’ultime privilège d’un condamné d’annoncer son trépas comme il l’entend ? C’est mon droit. Et si vous ne me l’accordez pas, alors disons que je le prends. » Ainsi début le récit du capitaine Villon. Il…